Logo ADIRS Ecouter,Parler,Informer Zone Rechercher
Association pour le Développement de l'Information et de la Recherche sur la Sexualité 23 Novembre 2017  
   

IST - Infections Sexuellement Transmissibles

Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) ou Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) sont des maladies infectieuses contagieuses provoquées par des bactéries, des virus, des champignons ou des parasites.

Ces maladies sont susceptibles de se transmettre lors des rapports sexuels :

  • génitaux (contact sexe à sexe),
  • oro-génitaux (contact bouche à sexe)
  • ano-génitaux (contact anus à sexe).

Un seul rapport sexuel peut suffire à vous contaminer.

Chaque année, on estime que 330 millions de cas d’IST sont dénombrés dans le monde et des centaines de milliers de personnes en France sont infectées.

Causes

Les agents infectieux à l'origine des IST sont nombreux et de natures variées :

  • bactéries responsables de chlamydiose, de gonorrhée…
  • virus responsables d’herpès, de condylomes, d’hépatites, du sida…
  • parasites responsables de la gale…

La contamination se produit lors d’un rapport sexuel le plus souvent non protégé avec un partenaire ayant une IST ou pour certaines IST, par utilisation de drogues injectables (c’est le cas notamment pour la transmission du VIH et de l’hépatite).

Symptômes

Les symptômes, absents ou au contraire très nets, varient selon la maladie et les personnes.

Les MST se manifestent soit par une atteinte locale des organes génitaux et de la peau autour du vagin, du pénis, de l’anus, soit par une infection généralisée ou à distance qui touche d’autres parties du corps.

La présence de lésions sur les organes génitaux, une gêne (irritation, douleurs dans le bas du ventre, brûlures en urinant, démangeaisons), des douleurs ou des saignements lors des rapports sexuels, des écoulements anormaux, malodorants ou inhabituels, sont autant de facteurs qui doivent vous inciter à consulter votre médecin.

Prévention

La seule prévention réelle et efficace contre l’ensemble des MST est l'utilisation correcte du préservatif masculin à chaque rapport sexuel.

Bien entendu le risque d’IST augmente avec le nombre de partenaires sexuels et cela d’autant plus que les rapports ne sont pas protégés.

Cas particulier de l’hépatite B et des condylomes, seules IST pour lesquelles il existe une vaccination.

Si vous êtes atteints par une IST identifiée par votre médecin et pour laquelle il vous a prescrit un traitement, prévenez votre (ou vos) partenaire(s) pour qu’il(s)/elle(s) consulte(nt) un médecin et qu’il(s)/elle(s) bénéficie(nt) d’un traitement si nécessaire. Au cours du traitement et jusqu’à guérison, utilisez des préservatifs lors des rapports sexuels.

Cas particulier de la grossesse : la plupart des IST peuvent être dangereuses pour l’enfant (contamination directe du fœtus ou lors de l’accouchement, risque d’avortement, affections graves chez l’enfant).

Traitements

La plupart des IST peuvent être traitées efficacement, chacune ayant son traitement propre. L’important est la rapidité de diagnostic et d’intervention. Il faut aussi soigner en général les partenaires pour éviter de nouvelles infections et le développement de complications

Certaines IST virales sont des maladies chroniques : on peut soulager les symptômes, mais le virus reste endormi dans l'organisme et des récidives sont possibles.

Tout symptôme évoquant une Infection Sexuellement Transmissible doit amener à consulter dans les plus brefs délais. Eviter à tout prix l’automédication dans ce domaine car les traitements sont souvent très spécifiques. L’efficacité d’une automédication risque de n’être que partielle ou nulle, de laisser l’infection évoluer silencieusement et de différer le diagnostic. En réalisant un diagnostic précis, le médecin vous prescrira le traitement approprié et vérifiera éventuellement son efficacité par de nouveaux examens.

Sources

Créé le 3/3/2007

    2006 © ADIRS  -  Mentions légales  -  Ajouter aux favoris  -  Nous contacter