Logo ADIRS Ecouter,Parler,Informer Zone Rechercher
Association pour le Développement de l'Information et de la Recherche sur la Sexualité 20 Janvier 2018  
   

Question Q14

Maryline - ans : Un grand merci !

Je voudrais simplement dire un GRAND merci aux médecins de l’ADIRS qui m’ont aidé à résoudre mon problème de désir sexuel.

Il y a plusieurs mois, j’avais évoqué sur le forum des problèmes de désirs différents et de baisse de désir vis à vis de mon mari. Nous nous aimions toujours et pourtant nous n’arrivions plus à nous retrouver sexuellement. Les non-dits étaient nombreux par crainte de froisser, peut-être aussi parce que nous n’étions pas prêts à entendre ce que l’autre avait à dire. Le mal-être s’installait peu à peu dans notre couple…

J’ai montré à mon époux le message que j’avais écrit et la réponse que l’association m’avait faite. Ceci a permis de réamorcer le dialogue entre nous. De longues discussions ont suivi à maintes reprises. Il a fallu apprendre à s’écouter sans se fâcher, sans dire « Oui, mais toi… » et à chercher des compromis.

J’ai aussi téléphoné à l’association pour avoir des compléments d’information, mon mari ne voulant pas consulter. J’ai lu également quelques livres référencés sur le site dont un qui ne figure pas dans la liste. Il s’agit du « Traité du désir » du docteur Leleu que je conseille aux couples confrontés à la même situation que nous.
J’ai ainsi obtenu plusieurs pistes de réflexion pour réveiller notre sexualité.

Le dialogue s’étant rétabli, mon mari est devenu plus tendre, plus compréhensif et la situation de notre couple s’en est trouvée complètement changée. Je me suis même surprise à prendre du plaisir à certains jeux que j’aurais refusés auparavant.

Cette expérience m’a montré qu’en amour, rien n’est jamais acquis. Il faut sans cesse surprendre son partenaire et innover pour éviter que la routine ne s’installe. On se dit qu’on est plus malin que les autres, qu’on ne se laissera pas prendre et pourtant un jour, quand on ouvre les yeux, elle est là…Elle m’a également montré qu’il faut avoir l’esprit très ouvert, qu’il ne faut pas hésiter à communiquer et à indiquer ses préférences (surtout ne pas les taire).

Encore un grand merci à l’ADIRS qui a permis à notre Amour de reprendre feu.

Réponse d'un médecin.

Votre commentaire nous touche et nous encourage .
A notre tour de vous remercier .
Dr Boujaoude

Vous voulez donner votre opinion ?
cliquez ici pour vous inscrire

    2006 © ADIRS  -  Mentions légales  -  Ajouter aux favoris  -  Nous contacter