Logo ADIRS Ecouter,Parler,Informer Zone Rechercher
Association pour le Développement de l'Information et de la Recherche sur la Sexualité 24 Mai 2017  
   

Question Q8018

Eric - 43 ans : Analyse testosterone faible

Bonjour je suis quelqu'un de très anxieuxavec des phase depressive fluctuante. Depuis 2 ans je suis en dépression profonde avec perte de désir importante et des difficultés a avoir une érection. J'ai d’abord été traité avec du cymbalta qui n'a rien arrangé avec mes pb de désir et d’érection, au contraire. A noter que faire l'amour à une femme a toujours été une angoisse de performance, une peur viscérale...Donc depuis ces 2 années je vis dans l'angoisse d'être impuissant. J'ai consulté un sexologue pour ce pb ainsi que des pb d'éjaculation précoce, il m'a prescrit du cialis 5 mg. Au mois de janvier dernier j'ai fait une analyse d'hormones :

TSH ultra sensible 2.43 mUI/l (de 0.40 à 4.00)
Prolactine 8.3 ug/l (de 2.0 à 17.0)
testostérone totale 2.68 ng/ml (de 2.40 à 16.00)
SHBG 32.8 nanomol/l (de 13.0 à 71.0)
testostérone libre 5.25 picog/ml (N : 7.0 à 24.0)
testostérone biodisponible 1.23 ng/ml (N : > 0.80)

Ces résultats n'ont fait qu'accroitre mes peurs et j'aimerais savoir ce que vous en pensez et est - ce qu'un stress prolongé et intense peut faire baisser de beaucoup la testostérone. et enfin est-ce réversible ou définitif ?

Vous voulez donner votre opinion ?
cliquez ici pour vous inscrire
    2006 © ADIRS  -  Mentions légales  -  Ajouter aux favoris  -  Nous contacter